Rechercher
  • Laetitia Osswald

- J'innove, tu innoves, nous innovons ! -

Innover, probablement l'un des mots les plus utilisés du moment, un peu comme une tendance, une mode à laquelle on ne peut échapper. La mode, justement parlons-en ! Lorsque je regarde les défilés de grands créateurs, j’ai parfois du mal à en saisir le sens, à identifier ce que je pourrais faire de toutes ces créations si elles se retrouvaient soudainement dans ma garde-robe. Évidemment, je dois reconnaître que ma sensibilité est toute relative dans ce domaine…


Revenons-en à l’innovation.

Lorsque j’écoute ce qui est proposé pour capter et définir l’innovation, la même impression de voir de tout (et n’importe quoi) me gagne. Chacun semble y aller de sa définition, de sa propre manière de l’évaluer. D’autres, encore plus orgueilleux, semblent même penser pouvoir la créer sur commande, offrant des services et un vocabulaire assez complexe pour égarer les plus néophytes, en promettant qu’une fois arrivée au bout de l’étude, l’innovation apparaîtra, tel le Saint Graal.

Imaginez-vous, c’est un peu comme si vous vous leviez le matin et en passant en revue votre emploi du temps du jour vous vous disiez : ‘ah oui, à 10h ce matin, j'innove’.

Ne serait-ce pas formidable ?

Prenons le temps de nous arrêter une minute. L’histoire nous enseigne à travers les grands innovateurs, ceux qui à travers leurs découvertes ont pu changer fondamentalement nos façons de procéder (ou du moins, les améliorer considérablement), qu’une innovation naît généralement du hasard ou d'une addition de solutions existantes. Une idée lancée parmi d’autres, parfois farfelue ou improbable, dans laquelle quelqu’un a osé croire et investir (cet aspect sera abordé dans un prochain article). Ou encore à la suite d’un événement complètement imprévu.

L’exemple du four à micro-ondes, découvert en 1945 par l’américain Percy Spencer l’illustre bien. Ce dernier travaillait sur l’amélioration du radar lorsqu’il découvrit par accident que les ondes électromagnétiques permettaient de réchauffer des aliments (une barre de chocolat avait fondu dans sa poche lorsqu’il s’est approché d’un magnétron).

Pourquoi la quête de l’innovation est-elle primordiale pour une entreprise aujourd’hui ? La rapidité avec laquelle les marchés évoluent, l'émergence de nouvelles technologies, la forte concurrence, la mondialisation, la situation exceptionnelle que nous vivons en ces temps de pandémie… Il s’agit donc bien d’une valeur essentielle à la pérennité de l’entreprise. De nombreux laboratoires d’innovation ont vu le jour ces dernières décennies. Il paraît intéressant de se dire : regroupons des personnes, permettons-leur de réfléchir ensemble et ils trouveront, à force de brainstorming et d’études en tout genre, les idées qui nous permettront de prendre une longueur d’avance sur nos concurrents. Il s’agit probablement du meilleur moyen pour tuer l’innovation avant même qu’elle ne montre signe d’émergence. Ne nous méprenons pas, ce type de laboratoire à une utilité et un bien fondé, notamment dans l’éducation et la sensibilisation des membres d'une organisation en matière d’innovation, mais aussi pour affirmer une culture d’entreprise qui donne lieu à l’innovation.

Car c'est bien de là que tout démarre : la culture d’entreprise et l’ouverture d’esprit ! L’innovation ne naît pas un 25 janvier parce que nous l'avons décidé ainsi. Rendons-nous à l’évidence : nous ne sommes pas en mesure de créer de l’innovation sur demande !

Comment la capter alors? C’est très simple en réalité, pour innover, il faut en premier lieu pouvoir écouter et écouter tout le monde : Employés (peu importe leur place dans la hiérarchie), clients, partenaires, prospects, le réceptionniste de l'immeuble dans lequel vous travaillez... Chacun est à même de soumettre une idée qui peut s’avérer brillante et mener à une réelle innovation ou tout du moins, à une amélioration notable. Elle peut venir de façon totalement inattendue, ou sembler saugrenue au départ. C’est ici que l’ouverture d’esprit prend tout son sens.

Nous voilà aux prémices du succès d’une entreprise qui veut innover : capturer les idées d’où qu’elles viennent! Ajoutez-y des outils pour les capitaliser, un processus structuré, une méthodologie de travail collaborative, probablement un peu de technologie et évidemment un minimum d’investissement.

L’assurance d'innover n’existe pas. Mais les possibilités de s’en approcher sont bien présentes !

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout